« Intelligence artificielle : l’être humain, maître du jeu »

Découvrez en avant première un extrait de l’ouvrage de Pascal Montagnon, Directeur de la Chaire Digital, Big data & Intelligence Artificielle INSEEC U. intitulé « Intelligence artificielle : l’être humain, maître du jeu »

« Et si arrivait le moment ou un robot était en capacité de remplacer l’humain ? Et si une machine était en mesure de réaliser avec rigueur, justesse, rapidement, partout, de façon pérenne et en totale autonomie les tâches quotidiennes répétitives, ennuyantes, sans vraiment de valeur ajoutée, celles que l’Homme effectue par obligation… et si la machine apprenait de ses propres erreurs et s’adaptait selon le mode de vie des individus ?

Qu’on le veuille ou non, la technologie utilisant l’Intelligence Artificielle est disponible et se développe à une vitesse incroyable grâce au développement de la puissance de calculs des algorithmes servant des ordinateurs de plus en plus puissants.

La machine ne pourra pas se passer de l’Humain. L’Humain ne pourra pas se passer de la machine. La machine ne pourra pas se passer de l’Homme à condition que celui-ci en garde la main à travers une programmation maîtrisée.

Opposé Machine à l’Homme serait une erreur. Il n’en reste pas moins que les Intelligences Artificielles développées actuellement sont susceptibles d’être extrêmement compétentes dans le domaine pour lequel elles sont programmées.

C’est le cas des “chatbots” qui sont désormais omniprésents dans les plateformes de commerce en ligne. Ces assistants virtuels développent une IA pas très sophistiquée encore mais qui, alliant reconnaissance vocale et reconnaissance de textes, ajoutée à leur capacité à extraire des informations instantanément à partir de très larges bases de données, sont tout à fait capable de supplanter de manière aussi efficace un opérateur répondant à un client au téléphone.

Pour autant, le choix n’a aucune raison d’être binaire. Il ne s’agit pas de faire avec ou sans l’humain, mais, en réalité, de déterminer quel type de relation construire entre l’humain et la machine. La technologie ne pense pas à proprement dit, elle analyse, elle synthétise et elle exécute ce que l’on lui demande par la programmation.

 La place de l’humain dans ce monde chaque jour un peu plus déshumanisé et digital est devenue un vrai enjeu sociétal ou une réflexion éthique s’impose quant aux conséquences éventuelles sur notre société en général.

 Même si l’homme a une capacité d’évolution plus lente que la technologie, le progrès technologique doit se faire pour et par l’humain.

 L’Intelligence Artificielle est un outil au service de l’Homme et ne doit jamais cesser de l’être. Ce sera l’un des principaux défis du XXIème siècle. »

Auteur : Pascal MONTAGNON  (Préface : Axel Kahn)

232 pages – Editeur : EdiPro

Pour tous renseignements, contacter l’auteur : pmontagnon@inseec.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *